Une action est un instrument financier qui représente un titre de propriété d’une portion du capital d’une entreprise. Les actionnaires sont donc légalement propriétaire de l’entreprise, et s’engagent à hauteur de leur contribution. Il n’est ainsi pas possible de perdre plus que la valeur de son investissement lorsque l’on achète des actions (sans s’endetter pour le faire !).

Les actions sont parmi les instruments financiers les plus courants, et occupent la plus grande partie des actualités. En effet, l’actualité des entreprises et l’actualité économique ont un impact direct sur le prix des actions, et ces dernières se retrouvent donc souvent sur le devant de la scène. Au niveau mondial, elles représentent environ 80 billions de dollars (80 000 000 000 dollars). 40% de ces actions sont cotées aux Etats-Unis, entre 10% et 15% en Europe, 10% au Japon, et 10% en Chine.

Les actions sont des titres côtés sur des bourses. Leur prix est ainsi public, facilement accessible (souvent gratuitement via des plateformes telles que Yahoo Finance). Il est également possible d’acheter et de vendre des actions à moindre coût et rapidement. La plupart des banques offrent des comptes titres permettant de faire cela, et les brokers en lignent donne également accès aux marchés action.

Les actions sont considérées comme des titres risqués, dans la mesure où leur valeur est volatile, et peut théoriquement tomber à 0. En général, les actions ont une volatilité d’environ 10%-15%, même si cela varie beaucoup en fonction des pays, des secteurs, et des entreprises elles-mêmes. Une volatilité annuelle de 10% signifie qu’au moins 75% du temps, le rendement annuel de l’action se situera à plus ou moins 20 points de pourcentage du rendement annuel moyen (). C’est donc un intervalle de 40 points de pourcentage… Ce qui est très grand, et montre pourquoi on considère que les actions sont des titres risqués ! Si le rendement moyen est de 10% par an, notre intervalle est en effet -30% -> +50%. Autant dire qu’il faut s’accrocher.

De nombreux indices boursiers permettent de suivre l’évolution du cours des actions. C’est le cas du CAC40 en France, du DAX en Allemagne, du FTSE au Royaume-Uni ou encore du NASDAQ et du NYSE aux Etats-Unis.

Fermer le menu