Une plus-value est un gain en capital. C’est la différence entre le prix d’achat et le prix de revente d’un bien. Elle peut être “réalisée” (si la revente a eu lieu) ou “latente” (en se basant sur les prix actuels, si la revente n’a pas encore eu lieu).

C’est un élément très important dans l’appréciation d’un portefeuille. En effet, un portefeuille a quatre principales sources de revenu : les dividendes, les rachats d’actions, les plus-values et les intérêts reçus. Les trois premiers concernent exclusivement les actions, et le dernier ne s’applique que pour les obligations.

Il y a une certaine discrimination en faveur des dividendes, et donc contre les autres formes de revenu, au moins dans le cas des actions. En effet, le dividende est souvent versé en monnaie, et l’on a l’impression de recevoir un revenu supplémentaire, ou “gratuit”. Ce n’est en fait pas le cas, et la seule différence entre les revenus liés aux dividendes et ceux liées aux plus-value viennent des frais de transactions (pour acheter ou vendre les titres), et du traitement fiscal de ces deux sources de revenu.

Fermer le menu