Les banques ont une très mauvaise image en France. Et force est de constater que cette mauvaise réputation n’est pas toujours usurpée ! Les banques traditionnelles sont chères, offrent des services limités et peu personnalisés… Mais nous voyons enfin le bout du tunnel : la lumière des néobanques se fait de plus en plus forte.

Que doit-on attendre d’une banque ?

Les principaux services que nous attendons d’une banque sont les suivants :

  • Un compte en banque permettant de recevoir de l’argent
  • Des moyens de paiement (carte bleu, chèque, virement)
  • Des facilités pour épargner
  • Des facilités pour emprunter
  • Des outils pour utiliser et piloter chacun des points précédents

Dans l’idéal, et par soucis de simplicité, nous souhaiterions tous trouver une banque avec toutes les qualités. Mais, dans le monde bancaire, l’exclusivité n’est pas de mise : nous pouvons faire notre marché et choisir plusieurs banques, chacune pour une utilisation propre. C’est même une étape obligatoire dès que nous voulons accéder à un nouveau service : il faut être pragmatique, comparer les prix et faire jouer la concurrence. De plus, le passage d’une banque à une autre (la “portabilité bancaire”) a été grandement facilité par la loi Hamon en 2014 (pas de frais, virements et prélèvements existants pris en compte par la nouvelle banque, etc.).

Nous allons adopter une perspective particulière dans notre analyse. Il y a déjà beaucoup, beaucoup, beaucoup d’autres articles comparant toutes les banques en lignes. Mais nous avons une utilisation et un but un peu différent de l’utilisation traditionnelle. Puisqu’il est facile d’avoir des comptes bancaires dans différentes banques, autant séparer nos différents besoins et comparer les banques pour leur offre sur chacun des besoins. Ici, concentrons nous sur une banque pour gérer nos transactions au quotidien. Deux points sont absolument obligatoires :

  • Relevé de compte en format texte et sans limitation de durée : Très intéressant pour suivre ses dépenses soi-même. Une application bien conçue est toujours agréable, mais avoir la main sur ses données et pouvoir en disposer comme bon nous semble est un must-have. Nous verrons dans des articles ultérieurs comment créer des outils de suivi de budget, identifier des dépenses récurrentes inutiles et bien plus, sur la base des listes de transactions de nos relevés de compte.
  • Tarif/abonnement mensuel gratuit : la plupart des banques proposent des offres premiums payantes. Mais nous attendons qu’elles proposent une offre gratuite qui soit déjà suffisante.

(spoiler alert) Nous sommes en 2018 : une banque qui ne respecte pas ces deux impératifs est soit obsolète et dépassée, soit s’adresse à une autre cible que nous. Dans les deux cas, nous passons notre chemin !

Chacun doit aussi tenir compte de son utilisation personnelle afin de choisir une banque appropriée. Différentes banques proposent différents plafonds de retraits en liquide (en une fois, par semaine, par mois, etc.). Certaines banques facturent les opérations, d’autres non. Ce sont tout autant d’éléments à analyser avec vigilance. Plutôt que de faire l’inventaire de toutes les banques existantes et leurs tarifs propres, nous allons vous proposer deux banques, têtes d’affiche de leur catégories respectives. Leurs utilisations sont sensiblement différentes, et correspondent à différent besoins : à vous de voir celui qui vous correspond le mieux.

Revolut : L’Internationale & la Carte

Le chouchou de la rédaction : Thomas et moi utilisons Revolut depuis ses tous débuts en France début 2016. Revolut est une jeune banque anglaise qui se démarque par des frais de change inexistants. Dans l’offre de base, l’utilisateur a accès gratuitement à :

  • Compte courant & l’application qui permet de le gérer
  • Carte bancaire standard (MasterCard) avec paiement sans contact.
  • 6 000€ d’opération de change par mois
  • 200€ de retrait de liquide par mois

Si la limite de retrait est basse pour certains utilisateurs, elle est parfaite si vous n’aimez pas le liquide. J’utilise Revolut au quotidien, et je n’atteins jamais la limite. Il faut bien reconnaître que j’ai une forte aversion au cash et que je suis content de payer avec le sans-contact. Dans des villes comme Londres ou Paris, quasiment tous les commerces et cafés sont équipés et acceptent la carte même sur de très faibles montants.

L’absence de frais sur les virements, y compris en devises étrangères, est un des points forts de Revolut, de même que l’absence de frais sur les opérations en devises. En pratique, Revolut applique le taux du réseau VISA, sans se servir en commissions au passage : les utilisateurs ont donc accès aux meilleurs taux possibles, sans frais supplémentaires dus à un paiement en devise étrangère.

L’application Revolut est complète, permet de visualiser ses dépenses par marchant, pays, devise, et ce mois par mois. Il est également possible d’extraire un relevé de compte en PDF ou format texte (csv), soit mois par mois, soit sur une période personnalisée.

Une autre immense qualité de Revolut est que l’entreprise semble partager – au moins en partie – nos idéaux. En témoigne notamment la fonction d’épargne “spare change” (littéralement petite monnaie, les pièces rouges), qui nous permet de mettre un peu d’argent de côté dés que nous réalisons une transaction : Revolut arrondis tous les montants à l’euro supérieur, et transfère les centimes ainsi obtenus vers un compte d’épargne (le “vault“). Il est possible d’appliquer un multiplicateur à la quantité de centimes qui est transférée.

Ce qui est génial avec ce système – et l’approche de Revolut vis-à-vis de l’épargne – c’est qu’il n’est pas douloureux du tout : on est très content de voir toutes les transactions arrondies, et tout se fait automatiquement. Pas de gros virement de 50 ou 100€ par mois, et pourtant, le coffre fort (“vault“) grossis à vue d’œil ! A titre indicatif, avec le module “spare change” activé, je mets environ 50€ de côté par mois. Appliquer le multiplicateur x2 permet donc facilement de mettre 100€ de côté par mois, sans effort particulier.

Boursorama : La Nationale & le Liquide

La banque française Boursorama est la filiale banque en ligne du groupe Société Générale, et propose une très vaste offre de services. Avec des conditions de revenu (mais pas de domiciliation de ces derniers), les clients ont accès à une offre complète et très qualitative :

  • Compte courant & l’application qui permet de le gérer
  • Carte bancaire…. Dépendant de vos revenus. La carte VISA classique est accessible gratuitement dès 1,000€ de revenu net mensuel, et dès 1,800€ de revenu net mensuel, on a accès à une carte VISA Premier.
  • Retraits en zone euro illimités !
  • Emission et encaissement de chèques
  • Comptes d’épargne et d’investissement (en tête d’affiche les contrats d’Assurance vie, PEA, etc.)

Boursorama est une excellente banque pour une utilisation en France. Dès lors que vous allez réaliser des opérations en devise (payer en carte à l’étranger, retirer des devises, réaliser des virements en devise, etc.), les frais vont très très vite s’accumuler, comme pour n’importe quelle autre banque “traditionnelle” (et donc pas Revolut, si vous suivez).

Si vous utilisez beaucoup de liquide, Boursorama est encore une fois la bonne adresse : il n’y a aucun frais sur les retraits dans la zone euro. Si l’application mobile de Boursorama n’atteint pas l’excellence de Revolut, elle n’en reste pas moins agréable, et permet de suivre ses comptes.

Au niveau de l’épargne, Boursorama a également plus d’un atout dans sa manche. Contrairement à Revolut, ce n’est pas via des fonctionnalités particulières et innovantes qui s’insèrent dans notre gestion quotidienne de nos comptes courants. La force de Boursorama vient de la grande diversité de comptes d’épargnes et d’accès à des produits financiers que la banque offre. Boursorama (le nom est un indice assez explicit) permet d’ouvrir des contrats d’assurance-vie, des PEA, et autres comptes titres afin de constituer un portefeuille de produits financiers tels que des fonds d’investissements, actions et autres dérivés.

Conclusion

Vous n’arrivez pas à faire votre choix ? Vous voyagez beaucoup, mais vous utilisez beaucoup de liquide ? Pas de panique : ouvrez un compte dans chacune des deux banques. Dans la mesure du possible, n’utilisez Boursorama que pour faire des retraits de liquide, car Revolut permet un meilleur suivi de votre budget, et vous rendra la vie plus facile. Lorsque vous voyagez hors de la zone euro, payez au maximum en carte, et ne retirez que le minimum, avec Revolut.

Une fois votre choix réalisé, fermez tous vos comptes inutiles et non gratuits. Fermez tous les services additionnels des banques traditionnelles dont vous ne vous servez jamais (un coffre-fort numérique, vraiment ?). L’économie de frais bancaires ainsi réalisées sera placée sur votre nouvelle assurance vie Boursorama, et laissez votre investissement se fructifier : le grand plaisir Pastèque !

Insistons encore sur un point important : il n’y a pas de règles contre le fait d’avoir plusieurs comptes en banque. Si vous avez plusieurs types d’usages des services bancaires et qu’aucune institution ne parvient à tous les fournir d’une manière satisfaisante, il est même nécessaire d’avoir plusieurs comptes. Le vrai critère n’est pas la quantité, c’est le prix. La règle est simple : nous sommes en 2018. L’utilisation quotidienne de nos comptes pour une utilisation courante doit être gratuite.

Une fois les bases bien établies avec Boursorama, Revolut, ou d’autres neobanques efficaces et gratuites telles que N26, nous allons pouvoir attaquer des méthodes efficaces pour optimiser notre budget, et apprendre à bien épargner sans se faire de mal. Suivez-nous pour ne pas manquer nos prochains articles !

Laisser un commentaire

Fermer le menu